Maladie Parodontale

La maladie parodontale, incluant la gingivite et la parodontite, se manifeste par l’inflammation et l’infection des tissus entourant les dents. Cette affection est principalement causée par l’accumulation de bactéries pathogènes formant la plaque dentaire. Sans une élimination adéquate, notamment par le brossage, cette plaque peut se durcir et se transformer en tartre. Ce dernier adhère aux dents, libérant des toxines qui endommagent progressivement les gencives, jusqu’à atteindre et détruire l’os de soutien des dents.

Évolution

L’évolution de la maladie parodontale débute par une simple irritation des gencives, mais peut rapidement se transformer en une menace sérieuse pour la santé bucco-dentaire. Sans traitement, les toxines produites par le tartre détruisent le tissu gingival et l’os alvéolaire, entraînant un déchaussement puis la perte des dents.

L’intervention d’un spécialiste est cruciale pour évaluer la gravité de la maladie, au moyen d’un examen parodontal et d’un bilan radiographique.

Ces diagnostics permettent de déterminer le traitement le plus adapté pour stopper l’évolution de la maladie.

Pourquoi faire le traitement ?

Prévention de la perte des dents

Le traitement permet d’éliminer les dépôts de plaque et de tartre qui sont la cause principale des infections parodontales. En contrôlant ces infections, on empêche la progression de la maladie et donc la perte des dents qui en résulterait.

Maintien de la santé bucco-dentaire

En retirant les accumulations de tartre et en traitant les zones infectées, le traitement aide à restaurer et à maintenir la santé des gencives et de l’ensemble de la bouche. Cela contribue à prévenir d’autres maladies dentaires et à améliorer l’état général de santé bucco-dentaire.

Réduction du risque de complications

Les infections parodontales non traitées peuvent mener à des problèmes plus graves, tels que des infections plus sévères ou des maladies affectant d’autres parties du corps. Le traitement parodontal aide à réduire ces risques en contrôlant l’infection à la source.

Amélioration de l’esthétique du sourire

En plus des bénéfices pour la santé, le traitement contribue à l’amélioration de l’apparence des dents et des gencives, offrant un sourire plus sain et plus esthétique.

Confort accru et sensibilité réduite

Bien que le traitement puisse initialement augmenter la sensibilité des dents, à long terme, il permet de réduire la sensibilité et d’accroître le confort en éliminant les causes de l’inflammation et de l’infection.

FAQ

En quoi consiste le surfaçage radiculaire ?

Le surfaçage radiculaire, parfois appelé « surfaçage dentaire » ou « curetage », est une technique permettant de nettoyer et d’assainir le parodonte.

Le parodonte constitue l’ensemble des tissus soutenant les dents, à savoir :

  • la gencive, de couleur rose pâle et recouvrant l’os alvéolaire ;
  • l’os alvéolaire, tissu osseux de soutien de la dent et entourant sa racine ;
  • le cément, tissu recouvrant notamment la racine des dents ;
  • le desmodonte ou ligament alvéolo-dentaire, assurant la fixation de la dent à l’os alvéolaire.

Lors de l’apparition de certaines pathologies au niveau du parodonte, un espace peut se créer entre la dent et la gencive, nommé « poche parodontale ».

Dans quels cas le surfaçage dentaire est-il pratiqué ?

Le surfaçage radiculaire est utilisé en complément d’un détartrage lors d’une parodontite. C’est en quelque sorte un détartrage en profondeur destiné à enlever tout le tartre et toute la plaque bactérienne sur toutes les surfaces dentaires, y compris sous la gencive, le long des racines des dents.

En effet, la parodontite constitue une inflammation au niveau de la gencive et du tissu osseux, avec l’apparition d’une poche parodontale. Cet espace entre la dent et la gencive peut alors faire l’objet d’un dépôt de tartre, ainsi que d’un développement bactérien.

La parodontite est d’ailleurs souvent précédée par l’apparition d’une gingivite, une inflammation survenant au niveau de la gencive et pouvant provoquer des saignements.

Lorsque la parodontite est installée, elle peut engendrer un déchaussement des dents, pouvant s’aggraver jusqu’à la perte de dents.

D’autres symptômes peuvent également apparaître comme des bourrages alimentaires (des aliments qui se coincent au niveau des dents), des abcès de la gencive (accumulation de pus, liquide résultant d’une inflammation bactérienne), des mouvements dentaires avec migration des dents.

Tabagisme et gencives

Sur des gencives saines, le tabac n’est pas responsable d’une détérioration des gencives, mais si une gingivite ou une parodontite est déjà déclarée, le tabac va empirer les choses ;

Pourquoi ?
Pour deux raisons

  • Le tabac réduit la production des glandes salivaires, ce qui est préjudiciable car le rôle de la saliveest de faire un nettoyage naturel de la plaque dentaire. La salive contient des anticorps qui pourraient lutter contre les microbes contenus dans la cavité buccale.
  • Le tabac réduit le système immunitaire donc va avoir de plus en plus de mal à combattre l’infection initiée par la gingivite. Donc une diminution de salive ne fait qu’augmenter l’accumulation de la plaque dentaire.

Le tabagisme diminue l’efficacité du système immunitaire parce que les fumeurs ont les vaisseaux sanguins compressés. Cette compression diminue la quantité de sang qui circule et fait en sorte qu’il y a moins d’oxygène, de nutriments et de globules blancs qui se rendent jusqu’aux gencives pour combattre les infections et garder la bouche en santé.

Il faut savoir qu’il est formellement contre indiqué de fumer après un traitement de gencive, gingivectomie, détartrage sous gingival, car le tabac empêche et retarde la cicatrisation. Le traitement des gencives repose sur une éviction du tartre sus et sous gingival, et aussi une éviction du tissu granulomateux qui s’est formé et à remplacé l’os détruit. Il faut une anesthésie locorégionale pour pouvoir atteindre les poches parodontales très profondes. Un arrêt du tabac favorisa la guérison car le tabac a des effets néfastes pour la bonne vascularisation de la plaie gingivale.

L’usage du tabac est donc clairement relié aux maladies parodontales. Arrêter de fumer devrait être considéré de façon adjointe avec un traitement des gencives pour que celui-ci puisse bien réussir

Quand allons-nous procéder à faire le surfaçage ?

Le surfaçage est réalisé au début de traitement ainsi que le détartrage et la radio panoramique pour commencer à contrôler la maladie parodontale. Après la séance, le praticien vous donnera les indications à suivre à la maison.

Dû à la chronicité de cette maladie, la maintenance parodontale est nécessaire chaque 6 mois pour éviter au maximum l’apparition des poches parodontales (détachement de la gencive dû à la présence du tartre), un bilan photographique et une radio panoramique est aussi nécessaire pour contrôler le niveau gingival et osseux.

Cependant, les indications post surfaçage doivent être suivis rigoureusement car le résultat à long terme dépend majoritairement d’une bonne hygiène et maintenance quotidienne de votre part. Si les indications ne sont pas suivies, Dr Maria Batle ou Dr Alejandro Coch serait dans l’obligation de répéter l’acte de nouveau ainsi que vous refacturer le traitement.

Fumer ne garantit en rien le succès du traitement et vous ne pourrez donc nous exiger aucun remboursement.

Quelle prise en charge ?

Le coût du surfaçage ou de la maintenance parodontale n’est pas remboursé par la sécurité sociale, un devis vous serai transmis pour envoyer à la mutuelle.

Ouvrez le chat.
Nous pouvons t'aider?
Salut!
Comment pouvons-nous vous aider?